De Yves Human

 

GLÒRI À NÒSTI « POILUS »

O valentous sóudard, saludan toun courage,

Noun t'avèn óublida, te rendèn noste oumage.

Dins la nèu, dins la fango enterin quatre annado,

Gaire mai de vint an, la mort pèr destinado:

Noun t'auran espargna doulour nimai esglàri

Mai falié matrassa l'óupignastre aversàri.

E se te siés toujour batu sènso ahiranço,

Aro tout es fini que siés mort pèr la Franço.

Pèr toun darrier assaut, 'queste de l'armistice,

Mouriras foudreja, suprème sacrifice!

Dos balo traucaran toun casco metalin

E risoulejaras à-n-aqueste destin.

Uno garbo de fiò travessara ta tèsto

Quouro s'acabara la terriblo batèsto.

Car juste au moumenet que souno la vitòri,

Toun amo mounto à Diéu, tu, t'escrives en glòri...

 

 

TRADUCTION

O valeureux Poilu, je salue ton cadavre!

Durant ces quatre années, les tranchées pour seul havre,

Ne t'auront épargné ni peur et ni souffrance.

Pour toi, tout est fini: ta mort est pour la France!

En aura-t-il fallu des élans guerriers,

En aura-t-il fallu des assauts meurtriers,

Sous une pluie d'obus qui fauche et qui lacère    

Pour mettre hors de combat l'opiniâtre adversaire!...

 

Pour ton dernier assaut, celui de l'armistice,

Tu mourras foudroyé, suprême sacrifice!

Une gerbe de feu traversera ta tête

Lorsque dans le lointain sonnera la trompette.

Des balles perceront ton casque de métal

Et toi tu souriras à ce destin fatal

Car à l'instant précis où sonne la victoire,

Ton âme monte à Dieu, toi,  tu t'inscris en gloire !

 

-Grand Pres Charloun Rieu au Councous Literàri de Pouësìo 
de Sant-Roumié de Prouvènço - 1996

-Pres de la Flour d'Amelié au Councours de l'Eissame de Seloun - 1996

-Diplomo d'ounour au Councours de l'Acadèmi Prouvençalo