21 février 2008

Poème : Jour mémorable (21 février 1916)

de Léon BOURRIER                                     "La Guerre 1914-1918 en rimes"                    "Les Presses Littéraires" - 2003 JOUR MEMORABLE Vingt et un février : c'est le jour de l'attaque Qui très tôt assombrit le beau ciel de Verdun ; De nos vaillants chasseurs surpris dans leur baraque Les... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2007

Poème : Dorme sous la crous

Merci Michel !! DORME SOUS LA CROUS NOSTRE VALEROUS QU'IMPORTO SOUN AGI SOUN PAÏS, SOUN NOUN LOU BRUI DOU CANOUN ARME SOUN COURAGI. DIN LOU COMBAT EN BRAVE ES TOUMBA... CANTAS, OUCEILOUN, AUTOUR DE LA CROUS PER LI VALEROUS MOUORT PER LA PATRIO ! D'après LA GRANDE GUERRE DU XXe siècle Novembre 1915, page 581
Posté par moniqueB à 02:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2007

Vassincourt, 14 septembre 1914

de Pol CHEVALIER, ancien Maire de Bar le Duc "J'étais à Vassincourt. Pris et repris, pris encore et repris à nouveau, le malheureux village offrait le spectacle d'une dévastation complète : décombres, cadavres, armes, casques, képis, etc... tout cela jonchait le sol des rues et des maisons, dans un pêle-mêle indescriptible, et, brochant sur l'ensemble, la tour décapitée et crevée de l'Eglise laissant voir les cloches fêlées... En bordure de la route, gisaient des cadavres d'allemands repoussés le jeudi. L'un d'eux m'intrigua... un... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 décembre 2006

Poème : NE LES ACCUSEZ PAS

De Louis RICHARD      NE LES ACCUSEZ PAS Un jour, leur montrant l'horizon                                   On leur dit : Allez, la Victoire                                  Vous attend, et pour votre nom C'est le triomphe, c'est la gloire ! ...     ... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 11:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 novembre 2006

Commémoration

De Henri de Régnier     COMMEMORATION C'est aujourd'hui le jour "des morts pour la Patrie" Leurs tombes, par milliers, dont plus d'une est sans nom Dans la glèbe du champ ou l'herbe du vallon, Attestent de quel deuil la France fut meurtrie. Martyrs du droit luttant contre la barbarie, Il faudra, qand les jours de paix sur nous luiront, Consacrer à leur cendre un vaste Panthéon Devant lequel, longtemps, chacun s'incline et prie. Aujourd'hui, célébrons notre Toussaint guerrière, En silence, héros qui dormez dans la... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 06:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2006

Une pensée pour eux, Dieuze 20 août 1914

De Monique Bourgeois-Martelli
Posté par moniqueB à 06:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2006

Par un Un poilu de l'Argonne

Profondément blessés par l'article calomnieux paru dans LE MATIN, certains de nos soldats du XVème C.A. ont exprimé leur ressentiment par écrit. Voici l'oeuvre d'un anonyme, qui pourrait avoir pour titre : "Lettre à Gervais"                    GLOIRE AU 15e CORPS A ceux qui ont sali notre vieille Provence, En... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 10:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 octobre 2005

Hommage au XVème Corps

Henri VillaRéal HOMMAGE AU XVème CORPS Silence aux bavards -o- Il est un tas de gens qui d'après eux pratiquent Le culte du drapeau et l'amour du pays, Mais tout en demeurant à l'aise à leur logis, Au lieu d'aller là-bas, que font-ils ? ils critiquent -o- Certes, ils vous citeront la retraite de Dieuze, Où d'après eux, nos fils auraient lâchement fui. Ont-ils vu pour parler de façon si honteuse, Faucher nos régiments par surprise ou trahis ? -o- C'était à des canons... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2005

Gloire au XVème Corps !

Gloire au XVe Corps Soldat, sur ton chemin pourquoi baisser la tête ? Là-haut dans la fournaise où l'airain fait tempête Tu viens de vaincre encor ! Passant, regarde nous et que ton oeil s'irrite C'est nous les parias sans gloire et sans mérite Ceux du Quinzième Corps ! ~°~C'est nous que le mépris couvrira de son ombre Parce que vingt mille trembleurs, accablés par le nombre Ont peut-être faiblis Dix mille conquérants flétris par l'anathème Ayant tels des héros reçus le grand baptême Périront dans l'oubli. ~°~C'est nous... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]