28 août 2014

Edouard BARUTHEL, 40e RI-3/4 notes de campagne

  Ce récit appartient aux descendants d'Edouard Baruthel et ne peut être utlisé sans leur autorisation suite-3 " ... C'est tout en étant allongé, fumant une cigarette et ne souffrant pas trop de ma blessure que je pensais à cela et j'étais content même que je riais seul à la pensée d'en avoir beaucoup tué de ces prussiens. Ce que je dis là semble peut être pas vrai mais c'est la pure vérité. Oui l'homme doit être ainsi fait dans des moments critiques ; il ne doit pas avoir peur de la mort et doit avoir un coeur de pierre. ... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 août 2014

Edouard BARUTHEL, 40e RI-2/4 notes de campagne

Ce récit appartient aux descendants d'Edouard Baruthel et ne peut être utlisé sans leur autorisation   suite-2 " ...Alors on a décidé de ne pas avancer davantage, de se coucher afin de disparaitre aux yeux de l'ennemi et d'attendre que la nuit arrive pour prendre des positions de combat au cas où l'infanterie ennemie pousserait en avant dans la nuit. Mais malgré que l'ennemi ne nous voyait plus, il n'a pas cessé de tirer pour cela et il ne se tompait pas de beaucoup. Car les Chapnels(1) ,éclataient toujours sur nous.... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2014

Edouard BARUTHEL, 40e RI-1/4 notes de campagne

  CARNET DE NOTES DE LA CAMPAGNE COMMENCEE LE 4 AOUT 1914 CONTRE L'ALLEMAGNE ET TERMINEE LE .... appartenant àBARUTHEL Edouardsodat réserviste de laclasse 1910-1913 du 40me  Reg.tInf.rie 9me Cie Nîmes (Gard)Résident, à Aigues-Mortes (Gard) _________________________________ Ce carnet nous est confié par Colette,pour rappeler le souvenir d'Edouard Baruthel,son grand-père, gravement blessé le 20 août 1914, à Dieuze, puis interné en Allemagne.Son mari, Jean-Luc, en a fait soigneusement la transcription,... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 octobre 2007

Un du 363e R.I. : Paul CABASSON 4/4

CARNET DE GUERRE DE Paul CABASSON (suite et fin)     Dimanche 8 novembre : même fourbu d'hier, je fais toujours la cuisine et le chocolat le matin me met le coeur en place. On fait griller le pain. Je profite car ça ne doit pas durer. J'écris deux lettres et je me régale à faire des bons frichtis. Le soir nous lisons le journal, nous avons du vin et du (illisible).   Lundi 9 novembre : nous allons 2 à Moyenmoutier, je prends mon linge, Manu va partir, nous sommes relevés de notre poste.     ... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2007

Un du 363e R.I. : Paul CABASSON 3/4

CARNET DE ROUTE DE PAUL CABASSON (suite) Mardi 19 Octobre – Dans l’après-midi, Carret descend de l’Observatoire pour demander deux hommes de plus. J’y vais car je sais que la Cie doit partir demain matin et j’arrive juste à la soupe à l’Observatoire. Mercredi 20 octobre – sur le matin nous sommes relevés, je n’ai pas eu de chance. J’ai juste passé la nuit. Nous allons occuper les tranchées qui sont près de la ferme où nous étions le 1er jour que nous sommes arrivés. Je reçois une lettre de mon cousin. ... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2007

Un du 363e R.I. : Paul CABASSON 2/4

Carnet de guerre de  Paul CABASSON du 363e R.I. -                               Suite.. - 2ème Phase – Lundi 14 Septembre – Départ de Nice, tous fleuris, musique en tête on nous accompagne en chantant, « vive le 363 ! » - arrive à Marseille à 7 heures. J’embrasse ma femme, ma fille n’a pas voulu venir. Mardi , Arrive à Lyon à 9 heures moins le quart. Nous... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2007

Un du 363e R.I. : Paul CABASSON 1/4

Carnet de guerre de  Paul CABASSON né à Marseille le 16 août 1881 Mort pour la France le 28 novembre 1914 à Senones (Vosges) -------------------------------------------- REMERCIEMENTS à Julien COPPOLANI son arrière-arrière petit-fils qui nous a transmis ce récit.... "...afin de lui rendre hommage. ... mettre ainsi à disposition ces documents est une bonne chose. Je vois cela comme un acte de mémoire et de respect envers ces hommes. Même si le récit est bref (il est déclaré "tué à... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 23:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 mars 2007

Souvenirs de guerre d'un du 19e RAC (4)

D'après le  carnet de Damien CHAUVIN 1918 -  Sofia(Bulgarie) - Sistovoz - Alexandria (Roumanie) - Bucarest Les canons et les caisses étaient la plupart du temps traînés par des boeufs que l'on réquisitionnait dans chaque village traversé. Après une nuit dans le train, le matin du 12 novembre 1918, on se trouva arrêté dans une gare lorsque l'ordonnance du colonel passa le long du train en nous annonçant que l'Armistice était signé sur le front français. Quelques minutes après ce fut des cris de joie, une... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 00:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 mars 2007

Souvenirs de guerre d'un du 19e RAC (3)

D'après le carnet de Damien CHAUVIN 1918 - Monastir - Sofia La Plaine de Monastir A la fin de l'hiver on nous déplaça pour aller nous mettre en batterie sur une montagne à 2400 m. d'altitude. Plus d'arbres. Il fallait aller chercher le bois pour le feu très loin dans la vallée. Nous étions installés derrière des crêtes ou en avant il y avait de belles montagnes gazonnées comme celles qu'on trouve dans les Alpes, un petit lac... La fin de l'été 1918 nous a trouvés en cet endroit où on croyait y passer l'hiver. Aussi... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2007

Souvenirs de guerre d'un du 19e RAC (2)

D'après le carnet de Damien CHAUVIN 1916 - Reims - Verdun - Soissons A la fin de l'hiver 1915/1916, nous sommes allés à Reims, nous étions en batterie en bordure du canal du Rhin à la Marne, à l'ouest de la ville, où nous sommes restés jusqu'en juin. On entendait le roulement de la canonnade à Verdun où la bataille avait commencé. En juin 1916, nous voilà partis en renfort dans l'enfer de Verdun, prendre position en pleine nuit au ravin de Gravier. L'échelon était cantonné dans les environs de Verdun, quartier Faubourg Pavé,... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]