11 octobre 2017

Mémoires de guerre d'Alfred BESSON-5- 289e R.I.

Edité par la famille BESSON à l'occasion du centenaire de la Grande Guerre, ce carnet ne peut pas être reproduit sans son autorisation ...suite et fin Attaque générale du 20 août. Le 20, à 5 heures du matin, notre préparation d’artillerie se déclenche d’un seul coup. Toutes les pièces donnent à la fois, je ne sais à quelle tempête, à quel bruit comparer ce tir d’artillerie, c’est inimaginable, indescriptible. Toute la terre tremble, une pluie d’éclats fait ressembler le sol à la surface de l’eau par temps d’orage de grêle ; cette... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2017

Mémoires de guerre d'Alfred BESSON-4 - 289e RI

Edité par la famille BESSON à l'occasion du centenaire de la Grande Guerre, ce carnet ne peut pas être reproduit sans son autorisation  ...suite La nuit du 4 août. Sur notre droite, loin, du côté de Soissons, les Allemands se retiraient, il y eut tant de fusées éclairantes envoyées cette nuit-là autour de nous que l'on aurait pu lire le journal dans la tranchée. Pour savoir si devant nous aussi les Allemands se repliaient et dans ce cas pour ne pas perdre le contact avec eux on envoya de nombreuses patrouilles, mais « ils »... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2017

Mémoires de guerre d'Alfred BESSON-3 - 289e R.I.

 Edité par la famille BESSON à l'occasion du centenaire de la Grande Guerre, ce carnet ne peut pas être reproduit sans son autorisation  Note du webmaster :Quittant le 111e RI, le bataillon d'Alfred Besson est versé au 289e RI, Il ne s'agit donc plus du 15e corps, mais ce récit d'un enfant de Provence étant très intéressant, nous avons décidé de le publier jusqu'à la dernère ligne. ----------------     Un bataillon de marche au Dépôt divisionnaire. Je ne sais plus si nous avons embarqué à Eclarons... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2017

Mémoires de guerre d'Alfred BESSON-2- 111e R.I.

 Edité par la famille BESSON à l'occasion du centenaire de la Grande Guerre, ce carnet ne peut pas être reproduit sans son autorisation  suite... D’Antibes à la zone des armées. Je crois que c'est le 2 janvier 1918 après-midi qu'on nous emmena, musique en tête, pour embarquer à la gare dans des wagons à bestiaux : 8 chevaux - 40 hommes. Nous défilons donc une dernière fois dans la ville, nous sommes très acclamés, nous "les petits poilus" ! Les mimosas" ("Mimosa" était le nom de notre classe comme "bleuet" avait été celui... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2017

Mémoires de guerre d'Alfred BESSON-1 - 111e R.I.

Edité par la famille BESSON à l'occasion du centenaire de la Grande Guerre, ce carnet ne peut pas être reproduit sans son autorisation Il nous a été confié par Jean-Marie BESSON, que nous remerçions.   Alfred BESSON, Père Jean Damascène de La Javie o.f.m.cap. (Ordo Fratrum Minorum Capuccinorum) Mémoires de la Grande Guerre 1914-1918 Photographie prise en 1919 ou 1920,Alfred est alors affecté au 1er Régiment de Tirailleurs Marocains Préface Alfred, Bienvenu BESSON,  notre grand–oncle capucinAlfred est né le... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2016

Auguste Caremil du 111e R.I. (4/4)

suite et fin voir Carémil 1/4voir Carémil 2/4voir Carémil 3/4----------------------------------------------             Lundi 26/10 : Départ pour la ligne de feu.Mardi 27/10 : On vient nous avertir que le 5e corps vient nous relever. Où irons-nous ? Nous devions rester quatre jours ici. Nous partons à DOMBASLE où nous arrivons à 23h30.Mercredi 28/10 : Journée passée à DOMBASLE, en repartons à 07h30 du matin, traversons MONTZEVILLE – ESNES et restons sous bois jusqu'à 09h00. Le combat commence,... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2016

Auguste Caremil du 111e R.I. (3/4)

suite 3/4 voir Carémil 1/4Voir Carémil 2/4                 Auguste Caremil Mardi 29/09 : Voilà exactement un mois que nous avons pris contact avec l'ennemi. Hier une patrouille française opérait devant nous et s'est rapproché des Prussiens. Nous avons suivi tous les mouvements et nous pensions pouvoir marcher en avant. Nous sommes toujours à notre poste et voilà la sixième nuit passée au grand air. Il fait très froid et la pluie a commencé à nous arriver. La nuit dernière... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2016

Auguste Caremil du 111e R.I. (2/4)

SUITE 2/4 Voir Carémil 1/4      Résumé:Dimanche 13/09 : BAR-LE-DUC à VASSINCOURT, nous poursuivons l'armée allemande que nous avons mise en déroute à VASSINCOURT, REMBERCOURT 15h30 BLANZEE nous marchons depuis le matin et nous continuons toujours. Enfin après avoir traversé maints villages complètement brûlés et pillés (c'est un spectacle lamentable) nous croyons toucher au but et nous reposer, il est 18h00. Nous recevons l'ordre de revenir en arrière pour cantonner dans un autre pays, c'est 5 km de plus à... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2016

Auguste Caremil du 111e R.I. (1/4)

Par MoniqueB En 2005, le carnet d'Auguste CAREMIL a été présenté sur le forum du 15e corps et a été publié dans diverses revues. Il m'a semblé intéressant, à l'approche de l'anniversaire de la bataille de la Marne et des combats de Vassincourt, de le mettre en ligne sur ce site dédié aux héros du Midi. Et d'abord pour en savoir plus sur le personnage :      Auguste Jules CAREMIL est né à Grasse (06) le 30 novembre 1881,fils de Nicolas Joseph et d'Antoinette Clara SICARD, qui habitent rue... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 07:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 août 2014

Edouard BARUTHEL, 40e RI-4/4 notes de campagne

 Ce récit appartient aux descendants d'Edouard Baruthel et ne peut être utlisé sans leur autorisation   suite et fin " ... Quand la messe fut terminée, je vis encore s'amener Lombart avec Buffet avec un bon bol de lait et quelques fruits. Cela me fit bien plaisir ; car encore je ne pouvais rien manger. J'avais voulu essayer de manger un morceau de viande et cela m'avait rendu malade. Je me nourrissais que d'un peu de lait et du bouillon qu'on nous apportait. On commença encore le transport des blessés pour la gare et... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]