merci à José B. de nous avoir signalé ce bel hommage

patrouille de France

En une belle matinée du début juillet 2018, il est exactement  11h57,  lorsque les 8 alphajet de la Patrouille de France lâchent leurs fumées tricolores au-dessus de la Nécropole Nationale de Vergaville en Moselle, saluant ainsi la mémoire des 1 151 poilus qui y reposent, tués lors des combats des 19 et 20 août 1914.
Ils étaient pratiquement tous originaires du Midi de la France, venus avec le 15e corps participer à la bataille des Frontières.

vergaville-cimetiere-2 - Copie

Un hommage exceptionnel pour ces 1 151 poilus, suggéré par Emmanuelle Jourdan, officier de communication de la Patrouille de France, et accepté immédiatement par tous les pilotes sensibilisés  à la notion du "devoir de mémoire".
Il faut préciser que l'arrière-grand-père  d'Emmanuelle Jourdan est inhumé à Vergaville...

En effet, en août 1914,  le caporal Raoul Auguste Marie JOURDAN, né à Lamanon (BdR) le 16 octobe 1888, combattait aux environs de Vergaville, dans les rangs du 23e bataillon de chasseurs à pied, venu de Grasse (A-Mmes).
Blessé au ventre au cours des combats, soigné dans un hôpital de campagne allemand, il décède, malheureusement, le 27 août 1914.

On retrouve son nom sur les archives de la Croix Rouge :

             Les Blessés du 19-20 août 14, morts à Vergaville et enterrés derrière le cimetière

C_G1_E_01_01_0005_0007-jourdan-b - Copie

 -Jourdan Raoul,  Sénas, BdR, +27(août)  caporal 23e chasseur alpin, administré, bon chrétien...

C_G1_E_01_01_0005_0007-jourdan-b - Copie (2)

L'ancien cimetière

 

thumbnail_05Vergaville%20cimetiere%20porovisoire007

 

Grâce à un échange de courrier entre H. Charpentier,  curé de Vergaville de l'époque et le curé de Sénas, la famille du caporal Jourdan a été informée dans les détails :

" Il avait été blessé le 20 à Vergaville même, d'un éclat d'obus au bas-ventre.La blessure était mortelle. Pour cette raison il obtint un lit à la salle d'école des soeurs, où il fut soigné aussi bien que possible par les médecins français et allemands du corps sanitaire. Il avait bon espoir de guérir..."

"Il fut enterré par moi le soir même dans une grande fosse derrière notre cimetière où se trouvent un à côté de l'autre environ 150 français et 60 allemands."

"La tombe  était magnifiquement ornée pour le jour des morts où je fus prier pour  1300 soldats tués autour de Vergaville (900 français et 400 allemands)...

Le nom de Raoul JOURDAN est inscrit sur l'ossuaire n° 2, mort pour la France à 25 ans. 

 

jourdan-R-Vergaville

 

POUR EN SAVOIR PLUS :
-Républicain Lorrain du 05 juillet 2018 (cliquer)

 

RL-05JUIL2018 -b<

photo Julien Mortreuil/EQPAA/armée de l'air

 

-Le Monument du 15e corps à Vergaville