01 novembre 2016

Poème : LA COURONNE

de Marcel ANDRE dit ANDRE-BELLOT(poète aveugle et sourd)auteur de Fleurs de sang - Nîmes 1921     LA COURONNE Là-bas, au champ d'honneur, il avait dû tomber, Blessé grièvement, il vient de succomber, Le major, bien souvent, examinant ce brave, En secouant la tête, il répétait : C'est grave ! Déjà, dans le jardin, le char funèbre attend Ce sublime héros, cet ardent combattant,   Aux abords de l'hospice et jusques à la grille, La foule au fantassin, lui tient lieu de famille, Ah ! quel recueillement... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 06:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]