Un nouveau témoignage sur la Grande Guerre, d'un poilu du Vaucluse, publié aux éditions C'est-à-dire.

Ne_vous_mettez_pas_le_coeur

La mobilisation surprend Joseph CHARASSE, alors chirurgien-dentiste à Vaison dans le Vaucluse et à Nyons dans la Drôme. Agé de 27 ans, il rejoint le 3 août le 8e régiment d'infanterie coloniale à Toulon. Il participe à la première bataille de la Marne et aux combats de la Main de Massiges fin septembre 1914. Puis ce sont les Dardanelles avec le corps expéditionnaire d'Orient, la Somme avec le 71e bataillon sénégalais...  Il ne sera démobilisé que le 12 juillet 1919.

Dès son départ au front et durant toute la guerre Joseph Charasse entretient une correspondance assidue avec sa famille.
Leurs lettres témoignent d'une grande tendresse tout en rapportant un éclairage touchant sur la vie au front et à l'arrière.

Charasse_sommaire___Copie 

 

En souscription chez C'est-à-dire éditions jusqu'au (15 octobre 2014)

SOUSCRIPTION PROLONGEE JUSQU'AU 10 NOVEMBRE 2014

Charasse_prix 

BON DE SOUSCRIPTION:  (enregistrez l'image)

Charasse_bondesouscription