Aujourd'hui, je vous invite à découvrir ce très émouvant poème

A TITRE POSTHUME

L'auteur en est Claude COUTHOUIS
pour les paroles et la musique
(pour l'instant on n'entend pas la musique, mais je ne désespère pas)

POUR VOIR LE DIAPORAMA - CLIQUER ICI contrairement à ce qui est écrit, il faut cliquer pour avancer.

Le cercueil flambant... recouvert de drapeaux
Le casque poussiéreux... son dernier chapeau
Des fleurs encore jolies... attendant leur trépas
Les mornes officieux... leur emboitant le pas.

Le cortège allait lent... sous la pluie de septembre
Paraissait fatigué... semblait vouloir attendre
Encore un petit peu... un  tout petit instant
Un signe de ce corps... âgé de dix-sept ans.

Lui ne remuait pas... sa bouche de printemps
Sentait bon le lilas... sentait bon le bon temps
Sentait bon la chaleur... des lèvres effleurées
D'avant la dernière heure... de son dernier baiser.

Qu'il est dur de mourir... à l'âge des amours
Qu'il est dur de mourir... à la pointe du jour
A l'heure des enfants... à l'heure de l'avenir
A l'heure de faire semblant... d'avoir des souvenirs.

On a mis sur ton coeur
La posthume des blés
La posthume des fleurs
La posthume des prés
C'est pour t'accompagner
Dans l'autre paradis
Puisqu'on t'y a aidé
Pour pas que l'on t'oublie

Tu pourras désormais
Avoir le coeur léger
Quand on est décoré
C'est bien mieux que la paix
Les larmes sont taries
L'ennemi est vaincu
L'ennemi est ami
Pourquoi s'est-on battu ?

Adieu donc mon grand
Adieu donc mon fils
Que ce cortège est lent
Sur la route qui glisse

Il me faudra veiller
Il me faudra vieillir
Comme la fleur fanée
Sur ta tombe mourir