Une belle trouvaille de mon amie Monique Baudry,
qui pense que cet hommage aux Poilus,
bien que prononcé en une tout autre occasion,
mérite d'être mis en ligne en ce jour
de la commémoration de l'Armistice,
et je suis bien d'accord avec elle.

F_tes_de_la_victoire_1919_1_

Le Matin,  14 juillet 1919

"AUX POILUS
                 Sauveurs de la Patrie !

Que les mots sont pauvres, que tout est pauvre aujourd'hui, même la parure et les lumières et les arcs de triomphe. Paris ! Quand les sauveurs de la patrie reviennent parmi nous. Ils reviennent. Ils reviennent mais pas tous. Un million trois cent cinquante cinq mille morts manquent à l'appel.
Il a fallu cinq années d'angoisses et de batailles, des mutilés par centaines de milliers, le ravage de dix départements, la ruine de millions de familles pour préparer le triomphe.

La France n'avait jamais connu ni tant de deuils ni tant de gloire.
On voudrait aujourd'hui pouvoir conter les magnifiques faits d'armes de tous les corps d'armée, français, alliés qui vont être représentés ...   Hélas l'espace manque...

Mais l'armée elle-même, l'armée des héros anonymes, l'armée des poilus, l'armée des inconnus qui ont sauvé le monde, ce ne sont ni les généraux, ni les gouvernements, ni la presse qui peuvent les remercier. C'est l'acclamation de la foule, des pères, des mères, des enfants, des épouses, l'acclamation du peuple anonyme comme l'armée, et qui retrouve dans cette armée sa propre image magnifiée et sublime, l'acclamation,  enfin, qui tout à l'heure ... enveloppera dans le même enthousiasme les maréchaux, les généraux et les simples soldats, les vivants et les morts et rejoindra tout un matin la terre au ciel."