de Jean Charles SAISSET
du 23e R.I.C.
Mort pour la France le 5 mai 1917 dans l'Aisne
à l'âge de 22 ans

********

Eclaireur de Nice du 2 juillet 1917

Copie_de_ECL02JUIL1917_saisset

**0**

Nous allons partir à l'assaut

Pour la dernière fois peut être.

Puis... Ce sera le grand repos !

Lorsque vous recevrez ma lettre

N'oubliez pas que : "le petit"

Voit, malgré tout, la vie en rose,

Que s'il meurt... c'est pour son pays

Combattant pour la noble cause...

Mais si parfois j'étais blessé

Mortellement... que je succombe,

Vous ne pourriez ni m'embrasser,

Ni venir prier sur ma tombe...

Qu'importe ! Ne blasphémez pas,

La gloire sera ma vengeance

Et le jour où... "On les aura ! "

Criez pour moi : Vive la France !

Toi, Maman, cache ta douleur,

Souffre fièrement, crois et prie...

Pour moi, ce serait un Honneur

Que de mourir pour la Patrie !

**0**