Source : L'EXPRESS du 6 novembre 2008

Article signé par le journaliste Boris THIOLAY

---------------------------

Merci  à Angela et à Jean-Do qui nous ont signalé l'article

---------------------------

"Le nom de cet enfant devrait être inscrit au Panthéon des grands Français ".....
a dit de lui Gaston Doumergue, ancien Président de la République.

Après les exploits du Varois Louis-Marius ARBAUD, 14 ans, nous découvrons, grâce à l'article de L'EXPRESS, que le plus jeune mort pour la France était un petit gars du Midi de 13 ans.

Copie_de_Copie_de_Scan5

 

Une rue dans Marseille, un buste au milieu du square du 4e RIMA à Toulon, rappellent l'histoire d'un jeune inconnu : Désiré BIANCO, né en 1902 à Caraglio (Piémont). Ses parents émigrent en France et s'installent à Marseille.

Lorsque la guerre éclate Désiré, 12 ans, tente à deux reprises de joindre le front de la Meuse sans succès.

Le 2 mai 1915, il réussit à s'embarquer sur "La France" à destination des Dardanelles avec le 58e R.I.C.  Découvert, il devient la pupille du régiment. Tué au cours d'un des premiers combats, pour lui, la guerre n'a duré que deux jours... Le 30 août 1916, il reçoit la citation à l'ordre de l'Armée suivante :

"Jeune enfant de 13 ans n'écoutant que ses sentiments enthousiastes est parvenu à se glisser sur le transport "LA FRANCE" avec les hommes du 58e régiment d'infanterie coloniale embarqués sur ce paquebot, débarqué à Sedul Bahr, Dardanelles avec ce régiment a fait preuve de vaillance et de grand courage à l'assaut du 08 mai 1915 où il a été tué en s'élançant aux cris de "EN AVANT ! A LA BAÏONNETTE !".

Cliquez ICI>>>  pour en savoir plus <<< sur ce jeune héros.

Article de l'Express:

Copie__6__de_Scan5

Copie__5__de_Scan5

Copie__4__de_Scan5

Copie__3__de_Scan5

Bianco_desire_MDH