Sorti le 26 novembre 2008

Titre : LA LEGENDE NOIRE DU 15e CORPS,

         L'honneur volé des Provençaux par le feu et l'insulte

Auteur : Maurice MISTRE, avec postface de Jean-Marie GUILLON (*)

Editeur : c'est-à-dire Editions, Un territoire et des Hommes

------------

Voici le deuxième ouvrage que Maurice MISTRE  consacre à "l'honneur volé des soldats du Midi" suite à l'article  du sénateur Gervais paru dans LE MATIN, le 24 août 1914.De nouveaux témoignages, une belle iconographie, des statistiques de tués par bataille... A lire absolument.

"Maurice Mistre, enseignant, interroge au plus près les archives des évènements, dont il décrit avec passion les tenants et aboutissants. Il met en valeur le rôle de chacun des responsables militaires ... dans la construction de cette "légende noire" et donne la parole aux soldats du 15e corps grâce à de nombreuses sources inédites."

(*) Jean-Marie GUILLON est professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Provence.

COMMENTAIRES DE PRESSE ET AUTRES :
sur le site du C.R.I.D.  le livre est commenté par le Général Bach, qui dit entre autre :

... Ceci étant dit, j'ai été frappé par la rigueur historienne qui transparait dans la richesse des sources réunies, la qualité de leur agencement, de leur critique, preuves que ceux que certains désignent dédaigneusement comme des "amateurs éclairés" sont à même de faire avancer la recherche sur 14-18. Si, comme le dit Antoine Prost "la grande guerre n'appartient à  personne, pas même aux historiens" cette dernière a en fait besoin de ces amateurs engagés qui, comme ici, quand ils respectent scrupuleusement les règles de la recherche historique, ouvrent de nouveaux horizons à la compréhension de ce stupéfiant conflit. Il ne faut donc pas jeter le bébé avec l'eau du bain et considérer que les quelques saillies partisanes et coups de sang qui parsèment l'ouvrage ne sont que peu de choses par rapport à l'apport historique qu'offre cette enquête rigoureuse qui interpelle sur la facilité de façonnage de la vérité par les médias en temps de guerre.   
En bref, je recommande fortement la lecture de cette déconstuction d'une légende en mentionnant que de tels travaux, rigoureux, rencontrent peu d'échos chez les éditeurs installés et que cet ouvrage n'a pu voir le jour que "grâce aux souscripteurs qui par avance en ont soutenu l'édition" comme cela est indiqué en début de livre".  ...

Livre_Maurice_couv

Livre_Maurice_4ecouv