De MoniqueB
Ce texte est la propriété de son auteur-La reproduction n'est pas autorisée

honneur_patrie2

Juin 1916,

après presque deux ans passés sur le front des Vosges,

le  373e R.I., vaillant régiment de réserve du 173e R.I., est dissous. 

Le 15 juin,  ses deux bataillons rejoignent leur dernière affectation,

    le 5e, avec l' Etat-Major,  se dirige sur Neuveville, devant Bayon,

    le 7e sur Roville, devant Bayon

afin de constituer le 3e bataillon du 363e R.I.

                                             et du 229e R.I.,

régiment où le bataillon de  complément est particulièrement bien accueilli.

Le colonel du 229e R.I. fait paraître l'ordre du régiment suivant :

"A partir de demain, 16 juin, le 229e aura trois bataillons ; c'est le 373e qui vient d'être dissous, qui nous envoie son meilleur bataillon.

Le colonel compte bien que tout le monde fera un chaleureux accueil à nos camarades du 373e qui, après avoir vaillamment combattu, pendant deux ans, sous les plis de leur drapeau, ont la grande peine de ne pouvoir le mener à la victoire. C'est à nous tous à leur faire oublier cette pénible séparation et à leur montrer que ceux d'Autun se souviennent que Bonaparte est un ancien élève du collège de cette ville et que ce souvenir est un trait d'union avec nos frères Corses.

Et tous réunis sous le drapeau du 229e, nous irons le planter sur les rives du Rhin".   

Quant au drapeau du 373e R.I., qui porte avec fierté l'inscription

"VOSGES 1914-1915",

il a repris le chemin de la Corse, accueilli avec émotion par la population.


PN28JUIN1916_1PN28JUIN1916_2

                               PETIT NICOIS 28 juin 1916