de Léon BOURRIER                                    

"La Guerre 1914-1918 en rimes"                   

"Les Presses Littéraires" - 2003


Verdun_40an

JOUR MEMORABLE

Vingt et un février : c'est le jour de l'attaque

Qui très tôt assombrit le beau ciel de Verdun ;

De nos vaillants chasseurs surpris dans leur baraque

Les Allemands jadis en tuèrent plus d'un.

***

C'était toujours la guerre en mille neuf cent seize :

On dénombrait des morts depuis déjà longtemps ;

Dans les bois d'alentours - faut-il que je le taise ? -

Beaucoup de nos poilus laissèrent leur vingt ans.

***

Combien de fantassins perdus dans ces dédales

Ne purent voir le bout du sinistre tunnel ?

Combien de tirailleurs périrent sous les balles

Victimes du devoir aux yeux de l'Eternel !

***

Ce jour de février restera mémorable ;

Dans la pluie et le sang et la boue et le froid,

Soldats, jeunes ou vieux au courage admirable

Tombèrent tout à coup, plusieurs en même temps...

***