28 août 2007

Cavalerie ou cavalcade!

Réflexions de Maurice MISTRE "Et ils étaient où ?  et ils étaient où ? Les cavaliers !"Cette interrogation de GdeJ rejoint les questionnements des officiers du 15e CA sur la présence et le rôle de la cavalerie à Lagarde et à Dieuze.Peut-on être aussi provocateur que ce carabin faisant fonction de médecin :"un escadron de hussards défile au trot accéléré, sabre au clair; l'officier qui est en tête a le revolver au poing, et en quelques secondes, ils disparaissent, au tournant de la route, dans un nuage de... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 août 2007

CROQUIS DE GUERRE ET D'INVASION (4/4)

D'après CROQUIS DE GUERRE ET D INVASION - Lorraine et Ile de France Auteur : Lieutenant DORIA CARNET DE ROUTE D UN OFFICIER (suite) Vendredi 14 août 1914 La nuit s'est passée à peu près calme, sauf pour mon camarade Lamasse, qui a veillé attentivement sur son Signal de Saint-Piamont et protégé notre sommeil. Son poste s'est trouvé très en l'air pendant toute la nuit, par suite de l'absence de la compagnie d'infanterie, qui, à sa gauche, devait tenir la cote 267, à la corne sud-est de la forêt de Bezange. A 2 heures du... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2007

CROQUIS DE GUERRE ET D INVASION (3/4)

D'après CROQUIS DE GUERRE ET D INVASION - Lorraine et Ile de France Auteur : Lieutenant DORIA CARNET DE ROUTE D UN OFFICIER (suite) Jeudi 13  août 1914 Le jour commence à poindre. Quatre heures viennent de sonner au clocher d'Athienville. ... La fusillade ne tarde pas à se faire entendre dans la direction de l'est, au delà d'Arracourt. Elle dure toute la matinée. Les dragons sont à leur poste. Nous apercevons à 9 heures un albatros en reconnaissance ; nous nous dissimulons aussitôt le long des murs et faisons... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2007

DEPOSITION

Transmis par Jacques DIDIER, que je remercie. N° 162 Déposition reçue le 16 octobre 1914, à Saint-Genis-Laval (Rhône), par M. Galfard, juge de paix : BLANC Pierre, 25 ans, soldat au 58ème d'infanterie, actuellement en traitement à l'hôpital auxiliaire n°48. Serment prêté. "Le 11 août, dans la matinée, à La Garde (Lorraine annexée), en sortant d'une maison, j'ai vu des soldats allemands achever deux ou trois blessés français, qui étaient étendus par terre à quelques mètres de moi. Lorsque j'ai été... [Lire la suite]
Posté par moniqueB à 00:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]