De Louis RICHARD

     NE LES ACCUSEZ PAS

Un jour, leur montrant l'horizon                                   France1

On leur dit : Allez, la Victoire                                 

Vous attend, et pour votre nom

C'est le triomphe, c'est la gloire ! ...

                 ~°~

Rêvant de merveilleux combats,

Le coeur joyeux, haute la tête,

Ils partirent, nos fiers soldats,

Croyant marcher à la conquête ! ...

                 ~°~

Par le nombre écrasés, vaincus,

Morts et mourants couvrant la terre,

Ceux qui restaient n'en pouvant plus

Cédèrent... Que pouvaient-ils faire ? ...

                 ~°~

Ah ! ne les accusez donc pas,

Vous qui n'étiez point à la peine !

S'ils succombèrent, c'est que, hélas !

La valeur alors était vaine !