Par Monique B.

Le XVe C.A. à la bataille de la Marne :

Les régiments du XVe Corps ont joué un rôle capital dans la région de Vassincourt, en fermant aux Allemands l'accès de Bar le Duc.
C'est le 2 septembre qu'arriva l'ordre pour le 15e Corps de venir renforcer d'urgence la 3è Armée dans la région de Bar-le- Duc.
Par marches forcées, brûlant les étapes, sans repos depuis le 20 août, après avoir participé à l'offensive du Grand Couronné de Nancy, les soldats du XV se dirigent vers l'Ouest.


Le Général Carbillet qui a tenté en vain d'obtenir la garantie d'un jour de repos pour ses troupes, note dans son journal :
"Et on on repartira cette nuit, encore la marche sans arrêt, de la Mortagne à la Moselle, de la Moselle à la Meuse, de la Meuse à l'Ornain ! Où nous arrêterons nous "bone Deus" ?

Le 4, nous croyions pouvoir nous reposer aux cantonnements enfin atteints, mais... le repos est supprimé. On va nous embarquer en chemin de fer (sauf l'artillerie qui suivra les routes).
Diable, ça presse donc !"

Arrivés à Bar le Duc le 7 septembre au matin, les soldats, sans repos, sans ravitaillement, minés par la "cholérine" reçoivent l'accueil délirant d'une population anxieuse.
Sans tarder les régiments se reforment : les chasseurs alpins et le 112è sur la crête entre Véel et Fains, le 111è en arrière à 1500 mètres à l'est ; la 58è brigade se regroupe en réserve entre Véel et Combles.
Peu avant midi, le 38è régiment d'Artillerie débouche par la route poussiéreuse du Petit Juré et va se placer en position d'attente à l'est du château. Le 19e R.A. suit.
Mais pas d'intendance et pour tout ravitaillement, une seule distribution de pain.
Les hommes se partagent les fonds de musette, arrachent les quelques prunes vertes qui pendent aux arbres et en cette chaude journée, mendient l'eau rare que les villageois tirent inlassablement de leurs puits, vite épuisés.
Vassincourt est laissé aux mains de l'ennemi. C'est un coup dur.
Il est temps pour le XVe C.A. d'entrer en action.
Les Hussard sont déjà partis, le 24è BCA quitte Véel à 14h ; il est à Couvonges à 15h30, à Mogneville à 17h, le 6è BCA suit mais s'arrête à Goulot.
Le 111è et le 112è sont dirigés sur le chemin du Goulot à Mussey, sur le chemin du Bois de la Vaux-Vautier , et à Couvonges.
Un régiment de la 58è brigade se rassemble aux abords de Véel.
La 30è D.I. qui vient de débarquer à Nançois et Longeville fournit un détachement à Louppy.